Les PSN ne sont pas des médicaments !

NOUS AVONS BESOIN DE VOTRE AIDE !

En septembre 2016 la DPSNSO (Direction des produits de santé naturels et sans ordonnance) a publié l’annonce d’une nouvelle consultation sur l’encadrement des produits d’autosoins (cosmétiques naturels et industriels, produits de santé naturels, médicaments sans ordonnance).

Le projet présenté recommande une réforme importante de la classification des produits de santé naturels (PSN), une véritable révolution puisqu’il s’agit de traiter ces produits comme les médicaments. On parle ici d’un réel recul, voire même d’un retour à la case départ, au lieu d’améliorer une structure efficace déjà mise en place et à laquelle plusieurs entreprises de produits naturels canadiennes se sont conformées. Santé Canada propose ainsi de contrôler la qualité de tous les produits, ce qui n’exclut pas une nouvelle obligation de devoir obtenir une licence de site (coûteuse et complexe). Santé Canada souhaite également demander des preuves scientifiques (inaccessibles à la grande majorité des entreprises et petits fabricants oeuvrant dans le domaine des produits de santé naturels) pour appuyer toutes les allégations thérapeutiques. Bref, on peut aisément entrevoir que cette réforme propose une place très réduite, à l’avenir, pour les produits naturels, les plantes et les autres produits de traitements alternatifs dans les soins de santé.

Notez que les cosmétiques naturels ne sont pas à l’abri d’un tel changement de réglementation, puisque Santé Canada affirme (voir consultation p.9) vouloir réglementer la qualité des produits d’autosoins classés dans la catégorie à moindre risque (plantes, cosmétiques naturels), ce qui laisse entendre la mise en place de licences de site dans ce domaine. Santé Canada veut, de plus, créer une liste des produits interdits (ce qui n’est pas sans rappeler l’état actuel de la vente des plantes médicinales et des produits d’herboristerie en France).

Pour les thérapeutes, il n’est pas dit que les professionnels de la santé, dont font partie les herboristes, pourront continuer de vendre leurs produits dans le cadre d’une consultation ni dans le cadre d’une vente entre thérapeutes.

Au-delà de l’impact sur les produits qui seront disponibles sur le marché, il est important de mesurer les effets délétères qu’une telle remise en question aurait sur la crédibilité et la reconnaissance de la profession, des plantes et des suppléments.

Nous croyons que les produits de santé naturels et les cosmétiques naturels ne peuvent être réglementés de la même façon que les médicaments, puisque fondamentalement ils ne présentent pas les mêmes risques.

Nous mettons présentement en œuvre plusieurs moyens d’action afin de signifier haut et fort à la DPSNSO et au gouvernement canadien notre désaccord avec la réforme proposée et pour leur demander de plutôt travailler à améliorer la réglementation actuelle au lieu d’en formuler une nouvelle.

Ainsi, mettons en commun nos efforts afin de garder un accès à des produits de santé naturels sécuritaires et abordables pour tous, ainsi qu’à protéger de nombreux emplois et entreprises.

COMMENT POUVEZ-VOUS AIDER ?

Voici tout ce que vous pouvez faire :


1. ENVOYER LA CARTE POSTALE À LA MINISTRE DE LA SANTÉ DU CANADA

Les envois physiques ont plus d’impacts que les courriels. Pour cette raison, nous vous invitions à imprimer (recto-verso) la carte postale suivante, à la signer et à l’expédier par la poste à la ministre de la Santé du Canada. La carte postale est déjà adressée et prête à être découpée. * Vous n’avez pas besoin d’affranchir la carte postale avant de l’envoyer.

2016-09-flyerdpsn-image

2016-09-flyer-dpsn


2. ENVOYER UN COURRIEL À VOTRE DÉPUTÉ FÉDÉRAL

Envoyer par courriel une lettre à votre député fédéral. Pour rendre cette action plus facile, le CHFA a mis en ligne cette page :

http://www.pushpolitics.ca/clients/chfa/index-fr.html

Pour en savoir plus sur la campagne du CHFA :

https://chfa.ca/fr/natural-health-products/nhps-not-drugs/index.html


3. SIGNER LA PÉTITION EN LIGNE

accueilguildedpsn5

https://www.change.org/p/lalouette-hotmail-com-les-produits-de-sant%C3%A9-naturels-ne-sont-pas-des-m%C3%A9dicaments?recruiter=59460143&utm_source=share_for_starters&utm_medium=copyLink


4. PARTAGER

Faites suivre dans tous vos réseaux pour informer le plus de gens possible.


5. AFFICHER LES BANNIÈRES FACEBOOK

Adopter une de ces images comme bannière de votre journal Facebook. Plus de gens afficheront ces en-têtes et plus la campagne sera visible. * Vous n’avez qu’à cliquez sur l’image choisie et à enregistrer le fichier sur votre ordinateur. Vous pourrez ensuite l’importer dans votre profil Facebook.

2016bannierecamomille-1 2016bannierelavande-1 2016bannieremelisse-1


6. LA CONSULTATION EN LIGNE S’EST TERMINÉE LE 24 OCTOBRE

MERCI À TOUS CEUX QUI ONT PRIS LE TEMPS DE RÉPONDRE.

La consultation en ligne a été le moyen choisi par la DPSNSO pour aller chercher le pouls des Canadiens. Nous espérons que la participation citoyenne a été au rendez-vous et que le DPSNSO va maintenant en faire une analyse complète et nuancée.

Pour connaître tous les détails, veuillez prendre connaissance de ce document.

Pour des exemples de réponses, cliquez ici.

Voici les liens pour les documents de consultation :

http://canadiensensante.gc.ca/health-system-systeme-sante/consultations/selfcare-autosoins/document-fra.php

http://canadiensensante.gc.ca/health-system-systeme-sante/consultations/selfcare-autosoins/index-fra.php

MERCI DE VOTRE IMPLICATION !

 

You are donating to : Greennature Foundation

How much would you like to donate?
$10 $20 $30
Would you like to make regular donations? I would like to make donation(s)
How many times would you like this to recur? (including this payment) *
Name *
Last Name *
Email *
Phone
Address
Additional Note
paypalstripe
Loading...
Share This